Réaliser un audit RGPD pour une mise en conformité non précipitée

 Pleinement effectif à partir du 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) provoque de vives réactions de la part des entreprises en raison de la sévérité des sanctions qui peuvent être prononcées en cas de non-conformité. Mais cette peur du nouveau règlement peut les conduire à agir dans la précipitation entrainant peut-être une mise en conformité bâclée. Malgré l’approche de la date fatidique, il faut toujours garder à l’esprit que la réalisation d’un audit RGPD constitue la première étape d’une mise en conformité réussie.

RGPD : à quoi s’en tenir ?

Les objectifs du RGPD

Avant de procéder à la réalisation d’un audit RGPD, il est important de bien comprendre les objectifs de la loi RGPD. Si l’on analyse l’ensemble des articles du RGPD, on constate une volonté de responsabiliser les entreprises. Le nouveau règlement sur la protection des données tend à faire prendre conscience aux entreprises que dorénavant elles ne pourront plus réaliser leurs activités sans le respect des droits des citoyens. Malgré tout, la règlementation n’a pas pour but de freiner le développement des entreprises. C’est la raison pour laquelle la mise en conformité doit se faire par étape et qu’un temps considérable a été laissé aux entreprises pour se mettre aux normes.

Vers une meilleure gouvernance des données

Pour faciliter le processus de mise en conformité, il est important d’élargir la problématique posée par la gestion des données. Il faudrait optimiser la politique de gestion des risques liés aux données personnelles et surtout, limiter les données prélevées auprès des citoyens européens. C’est une astuce particulièrement efficace pour prévenir l’apparition des risques attachés à des données qui ne sont en réalité d’aucune utilité pour l’entreprise. Il va sans dire que cette opération nécessite un travail d’analyse relativement important puisque chaque domaine de l’entreprise devra être analysé.

Faciliter la mise en conformité à travers la réalisation d’un audit RGPD

Réaliser un audit pour une mise en conformité réussie

Face à l’importance de l’investissement que nécessite une mise en conformité au RGPD et surtout avec l’approche de la date d’application effective de la nouvelle réglementation, certaines entreprises dans leur empressement prendront le risque de bâcler leur mise en conformité. Pour éviter que cela n’arrive, la réalisation d’un audit RGPD s’impose. Cet audit va permettre de comprendre le fonctionnement et la performance des outils utilisés dans l’exploitation des bases de données. Il permettra également de faire un inventaire et une cartographie précise des traitements : localisation, légalité, rétention…

Analyser l’impact du RGPD sur l’entreprise

Un audit RGPD est utile pour évaluer l’impact du RGPD sur l’entreprise et pour obtenir une vision plus claire de la situation de l’entreprise par rapport aux droits des citoyens européens. Sa réalisation est très pertinente pour les entreprises qui sont à haut risque par rapport au RGPD. Ce sont surtout celles qui utilisent un système d’information complexe et dont l’activité s’étend au niveau international (échange important avec différentes entités de taille internationale). À la fin de l’audit, on aura une liste exhaustive des points de non-conformité. Cette liste servira par la suite de base à la conception d’un plan d’action efficace pour résoudre les problèmes de non-conformité.

Be the first to comment on "Réaliser un audit RGPD pour une mise en conformité non précipitée"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*